Valérie Klein et La Capsule Yoga

March 29, 2016

Bonjour à toutes et tous ! 

Comme promis voici le premier article sur une professionnelle de la région.

 

J'avais très envie de vous présenter Valérie Klein de la Capsule Yoga, qui est installée à Caen depuis le mois de novembre.

Nous nous sommes rencontrées il y a une quinzaine d'années. Nous sortions toutes deux de nos études en communication et on s'est très vite bien entendues. Je l'adore !

Voici son parcours qui fait la singularité des services qu'elle propose aujourd'hui. Allez, on part en voyage !

 

Le parcours initiatique de ma gazelle yogi

Après un master en conservation du patrimoine, et quelques années d’expériences dans l’univers artistique parisien, Valérie part vivre en Italie pour une mission à la Surintendance du pôle Muséal de Rome. Elle y collabore pour le musée des Beaux arts de Caen à l’organisation d’une exposition sur la peinture Baroque. Elle parcourt alors les plus hauts lieux de la culture italienne qui foisonnent dans la ville éternelle.

Passionnée d’art, Valérie s’oriente vers le travail du fer, qu’elle apprivoise sous le regard des Compagnons du Devoir de la Fondation Coubertin à Saint-Rémy-lès Chevreuse. Elle participe à de nombreux ouvrages avec les artisans compagnons qui s’y réunissent pour restaurer les oeuvres classées, transmettre les savoir-faire et préserver l’excellence des métiers de l’artisanat. Le challenge est passionnant, la matière livre presque tous ses secrets.

Mais, attirée par le voyage, Valérie décide de partir découvrir de nouveaux horizons dans le Pacifique. Sa connaissance des arts, de la communication et son intérêt pour les différentes cultures la guident naturellement, aux vues de l’histoire locale, à organiser la commémoration des 20 ans des Accords de Matignon. C’est un grand succès, plus de 20 000 personnes réunies au Centre Culturel de Tjibaou autour du patrimoine et de la culture Calédonienne sous l’égide de la famille Tjibaou et de Jacques Lafleur ainsi que le soutien de Michel Rocard. Grâce à son exposition «  Si y’a pas toi, y’a pas moi », elle côtoie tous les artistes insulaires. Ces rencontres l’amènent à souder et tordre le métal avec Adjé, sculpteur à Nouméa, à produire d’autres expositions, projets artistiques et télévisuels. Appelée à Lifou pour enseigner les arts plastiques à 400 enfants, elle découvre un autre univers : la vie tribale sur une île préservée, avec la nature comme maître des lieux.

Toujours poussée par le voyage, elle revient en Europe en arrivant par la Belgique, pays du surréalisme et de la douce folie. Elle expérimente pendant quelques mois, Bruxelles ses fricadelles et sa scène artistique. Puis, accompagnée par le yoga depuis de nombreuses années, elle devient professeur de Yoga au Centre International de Yoga Intégral de Paris, dans le quartier du Panthéon.

Enfin, comme les tortues de Nouvelle Calédonie font le tour du monde pour de revenir sur leur terre d’origine, la voici revenue à Caen où elle a créé la Capsule Yoga.

 

 

Valérie, tu peux me raconter comment s'est passée ton année à Paris au Centre International de Yoga Intégral ?

Pour moi qui revenait d’une petite île du Pacifique, vivre une année de yoga à Paris, qui va à 100 à l’heure, perdant de vue l’humain, le rythme naturel, l’idée du bien-être, a rendu l'expérience encore plus forte.

J’ai vécu une année en ashram. Chaque jour je faisais entre 4 et 6h de yoga. Un programme riche, un enseignement ciblé, des stages de spécialisation, des sadhana…  Et pendant mes vacances, je suis partie faire du yoga en Egypte dans une oasis au bord de la Mer Rouge !

 

Comment s'est passée ta rencontre avec le yoga ?

Je suis allée vers le yoga une première fois lorsque j'avais une vingtaine d'années à Paris. Mais ça ne m'a pas du tout plu. Je n'ai pas trouvé ça agréable et ça ne m'a pas connecté. C'est lorsque je suis arrivée en Nouvelle-Calédonie et que j'ai porté sur mes épaules ce projet abyssal, il a fallu que je trouve des soutiens. C'est le yoga qui m'a permis d'être équilibrée et forte suffisamment pour pouvoir aller au bout de cette aventure. Je me suis rendue compte que dès que j'étais en mode "yoga", c'était un soin incroyable ! C'était comme si on défragmentait et qu'on remettait les choses à leur place.  

On recrée de l'espace, on range, on s’allège tout en s’approfondissant. C'est un moment où on est en-dehors de tout et “juste” avec soi-même. Ça m'a amené beaucoup d'énergie, beaucoup de force et de confiance ; du coup j'ai pu aller jusqu’au bout sans craquer ! Parce que c'était vraiment une expérience un peu folle à tous les niveaux... le fait d'être étrangère dans un pays mais de proposer et de porter quelque chose de très intime à ce pays. Donc je n'étais pas forcément juste pour certaines personnes. Il a fallu que j'intègre cela et que je le vive avec un esprit confiant et curieux.

Là-bas, en dehors des richesses inouïes que m’ont partagées les gens du Pacifique, je me suis énormément nourrie du yoga, du qi gong et de la sophrologie. Et quand j'ai vécu sur cette petite île de Lifou, dans ma case, à la merci des cyclones, des coupures de communication avec le reste du monde, j’ai ressenti profondément que je me devais d’entretenir ma santé sur tous les plans, le plus simplement possible pour éviter de me sentir perdue ou d’être malade. Et puis, lorsque par exemple, en ballade dans la forêt tropicale, la nuit tombe tout à coup ou lors d’une plongée sous-marine un requin vient à passer, il ne faut pas paniquer… rester maître de soi. Tout cela a renforcé l'idée qu’il est important de développer instinct et intuition, d'avoir une technique personnelle pour s’équilibrer, une conscience de sa capacité d'auto-guérison, des outils simples d'entretien de soi. Être confrontée aux éléments, à une nature et une culture différente, à pleins de choses nouvelles qui peuvent être très déstabilisantes si nous ne sommes pas assez souple et ouvert pour nous adapter, ont clairement participé à mon envie de pratiquer quotidiennement le yoga et de le partager.

De retour en France, j’ai intégré une formation intensive à Paris pour devenir officiellement professeur de yoga !

 

Tu es revenue parmi nous maintenant à Caen ! Dis-m'en plus sur ta pratique du yoga. C'est à la carte ? Pourquoi l'idée de la Capsule Yoga ?

Parce que c'est un univers qui se crée à chaque fois. C'est un moment suspendu dans le temps et l'espace, comme une capsule spatiale en fait, ou la capsule de Dragon Ball !

Je suis donc sur Caen depuis juillet dernier et j'ai commencé en novembre à donner des cours rue Basse à Caen ou à domicile parce que la Capsule se déplace !

A domicile, je vais axer la séance sur la problématique dite par la personne mais aussi perçue par moi. Cela peut-être un stress, une peur, une douleur, ou tout simplement le désir d’entretenir souplesse, force et équilibre. Au cours d’une séance de yoga, on travaille tout le corps avec des postures adaptées, la circulation de l’énergie grâce au souffle et un état méditatif qui permet de calmer le mental.

Je suis mon premier baromètre. Je suis un élément vivant dans mon environnement (...). Je me base sur ce que je ressens et perçois. En fonction du moment et des personnes que j'ai en face de moi, j'adapte mes cours. Aucun cours n'est identique. Je pratique un yoga créatif, un yoga qui se renouvelle en permanence et où je peux tout à fait proposer, un cours de yoga-thérapie, une séance très douce et très profonde, dans la relaxation et la détente ou une séance de yoga dynamique, qui travaillera plus sur la "contraction-détente"... je propose aussi des séances pour les enfants, les adolescents, qui sont plus ludiques. Apprendre à se relaxer, se recentrer, concentrer son attention, c’est essentiel.

Avec le yoga, on accède à la prise de conscience de son propre état. A l’écoute, réceptif. On est en général très contracté et on ne s'en rend même plus compte. Nous vivons en mode "urgence-survie-alerte" quasiment tout le temps dans un monde incroyablement anxiogène. Et ça c'est usant pour le système nerveux et pour tout le système d’ailleurs. Le but est donc de retrouver un équilibre. Notamment du système sympathique et parasympathique, la possibilité d'être souple et alerte pour pouvoir réagir à quelque chose rapidement ( et gracieusement !), et la possibilité de se détendre, se rééquilibrer de manière juste pour soi. Et puis au fur et à mesure de la pratique, découvrir toutes les richesses du yoga, un monde où en dehors du mouvement de la vie, la fatalité n’existe pas. On prend contact avec soi différemment, grâce à une pratique ancestrale aujourd’hui reconnue d’utilité publique même en Occident !

 

Le yoga assouplit le corps, l'esprit, permet de voir les choses autrement, de mettre en marche des transformations, de faciliter la méditation et de se régénérer efficacement.

 

C'est quand, c'est où ? 

Je propose à l'heure actuelle deux séances par semaine, le mardi et le jeudi de 18h30 à 20h au dojo du 203 rue Basse à Caen et bientôt au siège de la Capsule, 34 rue de la Fontaine à Caen, tous les matins de 9h à 10h (réservation la veille par SMS).

J'organise le dimanche 18 avril une après-midi "Détox printanière : yoga, jus de fruits et de légumes frais". On fait une séance de yoga où on détoxe et on termine par un bon jus frais rempli de bienfaits !

Je vais mettre en place aussi du Yoga Nidra. C'est un style de yoga non postural, littéralement le yoga du sommeil ; c'est une technique de visualisation en relaxation profonde très similaire au sommeil lent léger (tu es allongé sous ta p'tite couverture). Apprendre à son mental à rester à sa juste place…

Je cherche aussi un lieu assez grand pour de plus grands groupes. Des univers auxquels je ne pense pas encore qui pourraient être intéressés par le yoga : entreprise, collectivités et école, à Caen ou Paris, même ailleurs pour des stages.

Et puis dans la nature aussi, des lieux magiques que je découvrirais au fur et à mesure et que vous m’indiquerez j’espère ! Mon rêve pour l’été… des séances de pranayama ( respirations ) en mer.

 

Tes tarifs ?

En cours collectif 12€ et 10€ sur abonnement.

Quand la Capsule se déplace à domicile c'est 40€ et 10€ par personnes supplémentaires.

Si c'est en dehors de Caen, y'a un petit peu à rajouter pour le kilométrage.

 

Pour contacter Valérie de la Capsule Yoga :

06 83 29 01 04 / lacapsuleyoga@gmail.comfacebook.com/lacapsuleyoga

 

Est-ce que tu as envie de me dire une dernière chose ma belle ?

Je crée aussi des bijoux inspirés des bijoux chamaniques de l’océan Pacifique. A l’image des kanak, je me plais à imaginer que le bijou apporte force et bien-être à ceux qui les portent. La Nouvelle Calédonie m’a apporté une vision différente du bijou, parce que là bas, chaque matière, chaque chose à un sens, une signification, un lien avec ce qu’on pourrait appeler le sacré. C’est à ce contact que j’ai découvert une facette du bijou que j’ignorais. Là bas, chacun est accompagné par le totem de son clan tout au long de sa vie. J’aime cette idée, d’être accompagné par un animal, les éléments. Mon ami Ito, sculpteur de la tribu d’Azzareu m’a offert un magnifique bijou fait de dents de cochon sauvage et de cerf, coquillage et plume. Un gardien de la terre, de l’eau et de l’air m’a-t-il dit pour m’accompagner au-delà des mers.

 

Un morceau de musique que tu écoutes beaucoup en ce moment ou un morceau chouchou ?

Rokia Traoré : Zen :)

 

Oh je suis contente ! Merci Valérie de m'avoir permise de commencer par toi. J'espère que ce premier article vous a plu. N'hésitez pas à commenter et liker !

A très vite !

Annalabelle